Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tajwid

  • : Votre portail référence francophone sur la lecture du Coran et le Tajwid
  • Votre portail référence francophone sur la lecture du Coran et le Tajwid
  • : Tajwid.over-blog est un portail gratuit, regroupant un ensemble de ressources sur le Coran, le tajwid, et les différentes lectures en langue française
  • Contact

Recherche

31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 10:44

fatiha

La Fâtiha dans les 10 lectures

Verset par verset

Par tajwid.over-blog.com

 

  بسم الله الرحمن الرحيم

 

 

Après vous avoir présenté les raisons de l'existence de différentes lectures et ahrouf du Coran, ainsi que les modalités d'assemblage du moushaf nous souhaitons vous présenter un résumé des différentes approches des lectures de la sourate al-fâtiha, selon les 10 lectures al-moutawâtira.

Et seul Allah est le Garant du succès!

 

بِسْمِ اللّهِ الرَّحمـَنِ الرَّحِيمِ

Il y a une divergence sur le fait que la basmalah soit un verset, proprement parlé, en début de chaque sourate. Ainsi les lecteurs de Kûfâ et de La Mecque la considèrent comme verset pour toutes les sourates, c'est également l'avis de l'Imâm ach-châfi3y, alors que les lecteurs de Médine, de Bassorah, ainsi que du Châm ne la considèrent pas comme verset proprement parlé, mais plutôt comme coupure entre les sourates et comme barakah (bénédiction) au début des sourates, c'est l'avis de l'imâm Mâlik (voir taqrîb en-nachr). 

L'imam Hafs considère que la basmalah de chaque sourate est un verset.

Pour tous les lecteurs réunis, dans le cas de la basmalah il existe 4 situations sur le mot الرَّحِيمِ à l'arrêt :

1. المد - (prolongation de 6 temps) avec le sukûn à l'arrêt.

2. التوسط - (prolongation de 4 temps) avec le sukûn à l'arrêt.

3. القصر - (prolongation de 2 temps) avec le sukûn à l'arrêt.

4. الرَوم - le rawm avec le qasr (le rawm est le fait de donner une partie des harakat à la voyelle - 1/3 - cet affaiblissement de la haraka est si faible que seul le très proche peut l'entendre).[*]

L'arrêt sur la basmalah est تام (parfait).


الحَمْدُ للّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ

L'arrêt sur الْعَالَمِينَ  se fait comme précédement avec  المد , التوسط  ou bien القصر

L'imâm ya'qûb de Kûfâ a quant à lui atteint le ن de  الْعَالَمِينَ avec un  هاء de sakt (silence) tout comme il le fait à الضَّالِّينَ   


  الرَّحمنِ الرَّحِيمِ

مَـلِكِ يَوْمِ الدِّينِ

Plusieurs lecteurs ont fait le idghâm des deux mîm (idghâm kabîr) - cet idghâm se fait même si le premier mîm de الرَّحِيمِ  est vocalisé par une voyelle. C'est-à dire qu'ils ont assimilé le mîm de الرَّحِيمِ dans le mîm de مَـلِكِ 

Quant à ceux qui ont lu avec l'idghâm des deux mîm ils sont:

abû 'âmr (de Bassora) et ya'qûb (de Kûfâ) avec des variantes à leur sujets.

Le reste des lecteurs l'ont lu sans idghâm.


مَلِكِ يَوْمِ الدِّينِ

مَلِكِ est lu avec une fatha, sans alif pour la plupart des lecteurs, sauf 'asim (de Kûfâ) , al-kassai (de Kûfâ), ya'qûb (de Kûfâ) et khalaf  (de Kûfâ) qui ont lu  مالك  avec un alif.

L'arrêt à ce verset est تام (parfait).


إِيَّاكَ نَعْبُدُ وإِيَّاكَ نَسْتَعِينُ

Pour tous les lecteurs il existe 7 awjah possibles sur l'arrêt à نَسْتَعِينُ

1. المد (prolongation de 6 temps) avec le sukûn à l'arrêt.

2. التوسط (prolongation de 4 temps) avec le sukûn à l'arrêt.

3. القصر (prolongation de 2 temps) avec le sukûn à l'arrêt.

4,5,6. الإشمام - Le ichmâm avec chacun des trois temps précédents (le ichmâm consiste à faire le geste de la voyelle (vocalisation) avec ses lèvres sans émettre de son, dans ce cas précis il s'agit d'arrondir les lèvres - comme pour prononcer une dhammah sans sortir le son).[*]

7. الرَوم - Le rawm avec le القصر (le rawm est le fait de donner une partie des harakat à la voyelle - 1/3 - cet affaiblissement de la haraka est si faible que seul le très proche peut l'entendre).(*)

L'arrêt à ce verset est تام (parfait).


اهدِنَــــا الصِّرَاطَ المُستَقِيمَ

صِرَاطَ الَّذِينَ أَنعَمتَ عَلَيهِمْ غَيرِ المَغضُوبِ عَلَيهِمْ وَلاَ الضَّالِّينَ


Les imâms ibn kathîr (de La Mecque), abû ja'far (de Médine) et l'imâm qâlûn  qui rapporte la lecture de nâfi' (de Médine) , ont lu la liaison du mîm du pluriel (ميم الجمع) avec un wâw واو - la version de qâlûn présentant également le cas du sukûn sur le mîm.


عَلَيهِمُ

Il se lit ainsi lors de la liaison avec ce qui suit uniquement.

Le reste des lecteurs l'ont lu sans cette liaison (c'est à dire qu'ils l'ont lu avec un sukûn), sauf le cas de la version de l'imâm warch de la lecture de nâfi' (de Médine), qui fait la liaison du ميم الجمع avec un واو  lorsqu'il est suivi de la hamza de coupure (همزة قطع)


عَلَيهُم

ya'qûb (de Kûfâ) et hamza (de Kûfâ) lisaient عَلَيهُم avec une dhammah sur le هاء à l'arrêt comme à la liaison.


عَلَيهِمْ

Tout le reste des lecteurs l'ont lu avec la kasra.


صِرَاطَ et الصِّرَاطَ

ruwaiss et  qunbul (avec variante sur ce dernier), ont rapporté la prononciation du صاد avec un سين .

hamza quant à lui l'a lu avec ichmâm du صاد  comme un  زاي . Cet ichmâm se présente par la prononciation intermédiaire entre le  صاد  et le زاي . Ceci était la prononciation de certaines tribus arabes (comme la tribu de قيس).

Tout le reste des lecteurs l'ont lu avec un  صاد  pur.

Dans tous les cas, le mot dans le moshaf reste écrit صِرَاطَ avec un  صاد .


وَلاَ الضَّالِّينَ

La prolongation de الضَّالِّينَ est un madd lâzim (obligatoire à 6 temps), en accord avec tous les lecteurs.

L'arrêt a trois cas possible:

1. المد - (prolongation de 6 temps) avec le sukûn à l'arrêt.

2. التوسط - (prolongation de 4 temps) avec le sukûn à l'arrêt.

3. القصر - (prolongation de 2 temps) avec le sukûn à l'arrêt.

L'imâm  ya'qûb de Kûfâ a quant à lui atteint le ن de الضَّالِّينَ avec un هاء de sakt (silence) tout comme il le fait à  الْعَالَمِينَ  

L'arrêt à ce verset est تام (parfait).


  و الله اعلم


Par tajwid.over-blog.com


[*] on dit ainsi que rawm peut être perçu par l'aveugle (car il est un son), mais que que l'ichmâm ne peut être perçu que par quelqu'un qui voit (le geste).

-----

 

Sources:

al-boudoûr ez-zâhirah fi el-qirâ2âti el-3achri el-moutawâtirah (alem el-koutoub - loubnân - p115-119) - al-imâm aboû Hafs sarâj ad-dîn omar ibn zayn ad-dîne qâssim ibn mohammed ibn ali al-ansâry an-nachâr

taqrîb an-Nachr fi el-qirâ2ât el-3achr (dâr elhadîth - el-qâhirah) - al-imâm Ibn Al-Jazariy

-----


tajwid.over-blog.com

Ce document est libre d'être copié et diffusé sous condition de citer la source du document.

-----


A lire aussi:

Réciter dans la prière en commun, une variante à laquelle les gens ne sont pas habitués

La pluralité des lectures

Les 10 lectures, les 7 lectures, les 7 "ahrouf"

Tariq, Rawi, Qary....quelles différences?

Chatibiya, Tayeba, Dourra, el3achr, es-soughra, el-koubra, ech-chadda... Qu'est-ce que c'est?

L'assemblage du Coran


Partager cet article

Repost 0
Published by tajwid.admin - dans qiraat
commenter cet article

commentaires