Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tajwid

  • : Votre portail référence francophone sur la lecture du Coran et le Tajwid
  • Votre portail référence francophone sur la lecture du Coran et le Tajwid
  • : Tajwid.over-blog est un portail gratuit, regroupant un ensemble de ressources sur le Coran, le tajwid, et les différentes lectures en langue française
  • Contact

Recherche

15 novembre 2011 2 15 /11 /novembre /2011 08:08
  

Coran


La pluralité des lectures
titre original:
La pluralité des lectures ne change pas le sens

 

 

 

Question : On dit que la pluralité des lectures implique la divergence dans le Coran vu qu'elle donne un autre sens tel qu'on le voit dans le verset de la Sourate Al-Isrâ` :Et au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un écrit qu'il trouvera déroulé: ?  


Réponse : Il est confirmé du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) qu'Allah a fait descendre le Coran en sept prononciations, c'est-à-dire en sept langues et dialectes arabes dans le but de faciliter sa récitation et en plus, c'est une marque de la miséricorde divine envers eux. Cela a été transmis de façon successive et la réalité même du Coran et les lectures qu'il dispose l'approuvent. Tout cela provient du Sage Digne de louange.


Sa pluralité n'est une sorte d'altération ou de modification. Elle ne sème pas la confusion dans ses sens il n'y a pas de contradiction dans ses sens ni de confusion. Bien plus, ses parties s'approuvent les une les autres et mettent sa teneur en exergue. Les sens de certaines lectures peuvent diversifier de sorte que chacune déboucher sur un avis religieux qui réalise l'une des finalités de la charia et l'un des intérêts des serviteurs. Toutefois, ses sens demeurent harmonieux et les objectifs sont les mêmes. Ils sont coordonnés dans une unité législative bien ficelée et complète et ne renfermant aucune contradiction.

 titre d'illustration, citons les différentes lectures du verset mentionné par le questionneur. Il s'agit de la parole d'Allah (l'Exalté) : Et au cou de chaque homme, Nous avons attaché son œuvre. Et au Jour de la Résurrection, Nous lui sortirons un écrit qu’il trouvera déroulé: "Nokhrijou" a été lu avec la voyelle Damma sur la lettre Noun et la voyelle kassra sous la lettre Râ`. "Yalqâhou" a été lu avec la voyelle Fatha sur la lettre Yâ et la lettre Qâf allégée. Le sens est : Le Jour de la Résurrection, nous sortirons à l'homme un écrit qui est le livre de ses œuvres, celui-ci lui parviendra déjà ouvert et il le prendra soit par sa main droite s'il est heureux, soit par sa main gauche s'il est malheureux. On a encore lu "Yolaqqâhou manchoura", avec la voyelle Damma sur la lettre Yâ` et ayant redoublé le phonème Qâf. Le sens est : le Jour de la Résurrection, nous sortirons à l'homme le livre de ses œuvres qu'on lui remettra étant déjà ouvert. Au final, les sens des deux lectures se rejoignent. Si on remet le livre, il lui parviendra. Le livre lui parviendra quand on le lui aura remis.


Citons également la parole d'Allah (l'Exalté) : Il y a dans leurs cœurs une maladie (de doute et d’hypocrisie), et Allah laisse croître leur maladie. Ils auront un châtiment douloureux, pour avoir menti.   On a lu " Yakdhiboun " avec la voyelle Fatha sur la lettre Yâ`, la lettre Kâf muette et la voyelle Kassra sous la lettre Dhâl. Le sens est : ils donnent de fausses informations sur Allah et les croyants. On a aussi lu : " Yokadhdhiboun " avec la voyelle Damma sur la lettre Yâ`, la voyelle Fatha sur la lettre Kâf




et le redoublement du phonème Dhâl avec la voyelle Kassra en dessous. Le sens est : ils démentent les messagers dans la révélation qu'ils ont apportée de la part d'Allah. Il n'y a pas contradiction entre les sens des deux lectures, bien plus, chacune mentionne l'une des défauts des hypocrites. La première les qualifie de ceux qui donnent de fausses informations sur Allah, Ses messagers et sur les gens. La deuxième les qualifie de ceux qui démentent les messagers d'Allah dans la législation qu'Il leur a révélée. Les deux sont vraies, car les hypocrites rassemblent le mensonge et le démenti.


Il apparaît donc que la pluralité des lectures émane de la révélation divine et revêt une sagesse. Elle n'émane pas d'une altération ou d'une modification et n'entraîne pas des choses déshonorantes, ni de contradiction ni de confusion. Bien plus, ses sens et ses finalités sont harmonieux. Qu'Allah nous accorde la réussite.

 

Fatwa du Cheikh Ibn Baz, qu'Allah lui fasse miséricorde

 

Source: alifta.net

  -----

tajwid.over-blog.com

Ce document est libre d'être copié et diffusé sous condition de citer la source du document.

-----

A lire aussi:

La Fâtiha dans les 10 lectures

Les 10 lectures, les 7 lectures, les 7 "ahroûf"

Partager cet article

Repost 0
Published by tajwid.admin - dans qiraat
commenter cet article

commentaires