Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tajwid

  • : Votre portail référence francophone sur la lecture du Coran et le Tajwid
  • Votre portail référence francophone sur la lecture du Coran et le Tajwid
  • : Tajwid.over-blog est un portail gratuit, regroupant un ensemble de ressources sur le Coran, le tajwid, et les différentes lectures en langue française
  • Contact

Recherche

24 février 2012 5 24 /02 /février /2012 10:30

  Makkah.jpg

 

La prosternation de la récitation

par tajwid.over-blog.com

 

 

Lors de la lecture du Coran, certains versets sont concernés par une prosternation. Il s'agit d'une forte recommandation (sounnah mouakada).

Il convient au lecteur de se prosterner lors de la lecture (ou l'écoute) de ces versets.

il est rapporté dans les deux sahîh, que Ibn Omar, qu'Allah soit satisfait de lui, à dit:

"Le Prophète salla Allahou 'alayhi wa sallam , nous lisait des sourates contenant des [versets] de prosternations. Alors il se prosternait, et nous nous prosternions jusqu'à ce qu'aucun d'entre nous ne trouve de place pour poser son front".

Il est rapporté par abû Hurayra

"Lorsque le fils d'Adam lit [un verset] de prosternation, puis se prosterne, le shaytân s'isole en pleurant; Il dit : Malheur! (et dans une version d'Abû Kurayb "Malheur à moi!") il a été ordonné au fils d'Adam de se prosterner et il s'est prosterné, alors [il aura] le Paradis. Quant à moi, il m'a été ordonné de me prosterner et j'ai refusé alors ce sera l'Enfer pour moi". (muslim)

 

 

Quels sont les versets de la prosternation?


Le nombre de ces versets est au nombre de 15, dans 14 sourates que nous allons citer:


إن الذين عند ربك لا يستكبرون عن عبادته ويسبحونه وله يسجدون

الأعراف - 206


ولله يسجد من في السماوات والأرض طوعاً وكرها وظلالهم بالغدو والآصال

الرعد - 15


ولله يسجد ما في السماوات وما في الأرض من دابة والملائكة وهم لا يستكبرون

  النحل -49


  قل آمنوا به أو لا تؤمنوا إن الذين أوتوا العلم من قبله إذا يتلى عليهم يخرون للأذقان سجداً

  الإسراء - 107


إذا تتلى عليهم آيات الرحمن خروا سجداً وبكياً
مريم - 58


ألم تر أن الله يسجد له من في السماوات ومن في الأرض والشمس

والقمر والنجوم والجبال والشجر والدواب وكثير حق عليه العذاب 

ومن يهن الله فما له من مكرم ، إن الله يفعل ما يشاء
الحج - 18

 

يأيّهَا الذين آمنوا اركعوا واسجدوا واعبدوا ربكم وافعلوا الخير لعلكم تفلحون

الحج - 77

 

وإذا قيل لهم اسجدوا للرحمن قالوا وما الرحمن أنسجد لما تأمرنا ، وزادهم نفورا

  الفرقان - 60

 

ألا يسجدوا لله الذي يخرج الخبء في السماوات والأرض ويعلم ما تخفون وما تعلنون

  النمل - 25


إنما يؤمن بآياتنا الذين إذا ذكروا بها خرُّوا سجداً وسبحوا بحمد ربهم وهم لا يستكبرون

السجدة - 15

 

ومن آياته الليل والنهار والشمس والقمر لا تسجدوا للشمس ولا للقمر

واسجدوا لله الذي خلقهن إن كنتم إياه تعبدون

فصلت - 37

 

فاسجدوا لله واعبدوا

النجم - 62

 

وإذا قُرئ عليهم القرآن لا يسجدون

الانشقاق - 21

 

واسجد واقترب

العلق - 19

 

 

La femme doit-elle être voilée?


Question: Que doit faire une femme lorsqu'elle récite le Coran et rencontre un verset comportant une prosternation, doit-elle se prosterner alors qu'elle n'a pas de voile sur la tête?


Réponse:  Il est préférable pour une femme, qui en lisant le Coran, rencontre un verset, qui recommande de faire une prosternation, de se prosterner en ayant un voile sur la tête; Mais si elle se prosterne sans voile, nous espérons qu'il n'y ait rien de mal à cela, car la "prosternation de la récitation" ne relève pas du même jugement que la prière. Ce type de prosternation n'est en fait qu'un acte par lequel le croyant manifeste sa soumission à Allah (Pureté à Lui) et un moyen pour se rapprocher de Lui, à l'instar de toutes les autres évocations et actes louables.
Qu'Allah vous accorde la réussite et prière et salut sur notre Prophète Mohammad, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Le Comité Permanent des Recherches Scientifiques et de la Délivrance des Fatwas (Al-Iftâ')

Fatwa numéro ( 13376 )

 
  
Description et questions diverses:

Question: La purification est-elle une condition pour la Prosternation de la Récitation du Coran? Et le Takbîr est-il nécessaire au moment de se courber pour la prosternation et du retour à l'état initial, que se soit dans ou hors de la prière?


Qu'est-ce qu'on récite dans ladite prosternation? Est-ce que ce qui a été rapporté parmi les invocations faites dans cet état est authentique? La salutation finale est-elle nécessaire dans cette prosternation, si l'on fait hors de la prière?



Réponse : La purification n'est pas une condition pour la prosternation de la récitation du Coran, selon le plus authentique des deux avis des oulémas. Et il n'y a point de salutation finale ni de Takbîr lors du retour à l'état initial suite à cette prosternation selon le plus authentique des deux avis des gens de science.
Le Takbîr est prescrit en se courbant pour prosterner, car cela est confirmé d'après Ibn `Omar (Qu'Allah soit satisfait de lui et de son père).
Mais si la prosternation de la récitation du Coran se fait au cours de la prière, dans ce cas le Takbîr devient nécessaire au début de la prosternation et au retour à l'état initial, parce que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) faisait cela dans la prière. Il a été authentiquement rapporté qu'il (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) a dit: "Priez comme vous m'avez vu prier". Rapporté par Al-Boukhârî dans son Sahîh.
Il est prescrit lors de la prosternation de la Récitation d'invoquer Allah et de L'évoquer tel que prescrit lors de la prosternation de la prière, selon l'ensemble des hadiths dont nous citons le suivant : "O Allah, c'est à Toi que je me suis prosterné, je crois en Toi et je me suis soumis à Toi. Mon visage s’est prosterné devant Celui qui l’a créé, lui a procuré son ouïe et sa vue par Sa force et Sa puissance. Gloire donc à Allah le Meilleur des créateurs" .

اللَّهُمَّ لَكَ سَجَدْتُ وَبِكَ آمَنْتُ وَلَكَ أَسْلَمْتُ سَجَدَ وَجْهِي لِلَّذِي خَلَقَهُ وَصَوَّرَهُ

وَشَقَّ سَمْعَهُ وَبَصَرَهُ بحَوْلِهِ وَ قُوَتِهِ,  فتَبَارَكَ اللَّهُ أَحْسَنُ الْخَالِقِينَ


Mouslim rapporte dans son Sahîh que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) avait l'habitude de réciter cela dans la prosternation de la prière d'après un hadith de 'Alî (Qu'Allah soit satisfait de lui).
Il a été dit précédemment que ce qui est prescrit pour la prosternation de la récitation est également prescrit pour la prosternation de la prière. Il est authentiquement rapporté que le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam), Il a invoqué lors de la prosternation de la récitation du Coran en disant : "O Allah ! Inscris-moi grâce à elle (cette prosternation) une rétribution auprès de Toi, décharge-moi grâce à elle d’un fardeau, réserve-la-moi auprès de Toi comme une provision et accepte-la de ma part comme Tu l’as accepté de Ton serviteur Dâwûd (David) (`Alaihi Assallam)" .

اللَّهُمَّ اكْتُبْ لِي بهَا عِنْدَكَ أَجْراً, وَ ضَعْ عَنِّي بهَا وِزْراً, وَ اجْعَلْهَا لِي عِنْدَكَ ذُخْراً

وَتَقَبَّلْهَا مِنِّي كَمَا تَقَبَّلْتَهَا مِنْ عَبْدِكَ دَاوُدَ

 
Ce qui est obligatoire concernant cela est le fait de dire: "Louange à mon Seigneur, le Très-haut" comme cela est obligatoire dans la prosternation de la prière et les invocations et évocations d'Allah ajoutées à cela sont recommandées. La prosternation de la récitation du Coran dans la prière et hors de celle-ci fait partie de la Sunna et n'est pas obligatoire car il a été rapporté du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) d'après le hadith de Zayd ibn Thâbit ce qui prouve cela, comme il est confirmé d'après `Omar (Qu'Allah soit satisfait de lui) ce qui le prouve également. Qu'Allah vous accorde la réussite

Cheikh Abdelaziz Ibn Bâz

http://www.alifta.net

 


 

Question: Le frère M.M.C de Laziqia en Syrie dit: Si, pendant la lecture du Coran, je ne fais pas face à la Qibla et que je lis un verset qui nécessite une prosternation de la récitation (Soudjoud At-Tilâwa), dois-je faire la prosternation? La purification est-elle une condition pour la prosternation de la récitation? Si lors de la lecture du Coran, je lis un verset qui nécessite une prosternation alors que je suis en voyage dans la voiture ou à bord de un avion, dois-je me prosterner en étant sur le siège? Et concernant le cas où je suis assis sur un siège au bureau ou à la maison et que je lis un verset nécessitant cette prosternation, que dois -je faire? Qu'Allah vous rétribue.


Réponse: Selon Sunna, celui qui lit un verset qui nécessite une prosternation, doit se prosterner et ce pour suivre l'exemple du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) et ses compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux) parce qu'il (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) Il récitait le Coran lorsqu'il était avec ses compagnons, et lorsqu'il parvenait à un verset comportant une prosternation, il se prosternait et ses compagnons se prosternaient également. .
Selon la Sunna, il convient de s'orienter vers la Qibla si c'est possible. Et la prosternation de la récitation du Coran n'est pas semblable à celle de la prière, car c'est une sorte de soumission à Allah et une imitation du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam). Les conditions de la prière ne lui sont pas exigées par manque de preuve à cet égard, car le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) Il récitait le Coran lorsqu'il était assis parmi ses compagnons, et qu'il parvenait à un verset de prosternation, il se prosternait et ses compagnons se prosternaient également. . Et il ne leur a pas dit : "Ne se prosterne que celui qui est en état de pureté rituelle".
Certes, une assemblée quelconque regroupe celui qui est en état de pureté rituel et celui qui ne l'est pas. Donc, si la purification était une condition, le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) l'aurait souligné, parce qu'il (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) est le plus éloquent des gens et Allah (Exalté soit-Il) lui a ordonné de transmettre Son message. Si la purification avait été une condition, il en aurait informé ses compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux) et ces derniers auraient informé leurs successeurs comme ils ont transmis sa biographie et ses hadiths (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam).

Si le lecteur du Coran se trouve à bord d'un avion, d'une voiture, d'un navire ou à dos d'un animal au cours d'un voyage, il peut se prosterner en s'orientant dans le sens dans lequel se dirige sa monture comme faisait le Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) lors de la prière surérogatoire pendant ses voyages. S'il lui est possible, il peut s'orienter vers la Qibla pour faire le Takbîr d'Al Ihrâm dans le cas d'une prière surérogatoire, puis s'orienter dans la direction prise par sa monture, et cela est meilleur. C'est ce qui a été authentiquement rapporté du Prophète (Salla Allah `Alaihi Wa Sallam) dans certains hadiths.

Qu'Allah vous accorde la réussite.
 

Cheikh Abdelaziz Ibn Bâz 

http://www.alifta.net

 

 

Sources:

al-moulakhass al-moufîd fî 3ilm et-Tajwîd - Ahmed Ma'abed (dâr es-salâm - el-qâhirah - p151-152)

www.alifta.net

 

-----

tajwid.over-blog.com

Ce document est libre d'être copié et diffusé sous condition de citer la source du document.

 

-----

A lire aussi:

L'orientation vers la Qibla lors de la récitation du Coran

Certaines rêgles de bienséances avant de lire le Coran

La récitation à voix basse





Repost 0
Published by tajwid.admin - dans tajwid & règles
commenter cet article
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 09:17

arrets

  Les signes de l'arrêt dans le Saint Coran

Par tajwid.over-blog.com

  

 

L'arrêt dans la lecture Coran, est caractérisé par plusieurs statuts. Dans le Coran nous pouvons retrouver certains signes qui nous indiquent la bonne conduite à avoir si un arrêt est envisagé, et surtout si il peut être envisageable.

Aussi avant d'entrer dans le sujet du lexique, il est important de rapeller une chose: il est de la sounnah de marquer un arrêt à chaque fin de verset [1] et ceci même si la fin du verset est lié avec le verset suivant.

Le cheikh des qoura abou 'amr ed-dâny dit dans el-moutktafâ fi el-waqfi wa el-ibtidâ: "Une partie des imâms précédents, ainsi que des anciens lecteurs préféraient couper entre les versets, même si ils (les versets) étaient liés entre eux." [2]. (C'est-à-dire que même si la fin du premier verset est lié dans le sens au verset suivant, comme une seule phrase, ils marquaient quand même l'arrêt entre les deux versets).

C'est une sounnah qui a été délaissée par beaucoup de lecteurs à notre époque.

Exemple de lecture:

الحمْه لِلّهِ رَبِّ الْعلمِينَ

{un arrêt}

الرَّحمن الرَّحِيِم

{un arrêt}

مَالكِ يَوْمِ الدِّينِ

{un arrêt}

 

Certains signes que l'on peut trouver dans le Coran:


 ج  ou bien dans certains exemplaires ز  signifie que l’arrêt est permis à ce mot. Cela veut dire que le choix de s'arrêter ou de continuer n'incombe qu'au lecteur, sans qu'il n'y ait une priorité à l'un des deux choix.


صلى ou bien dans certains exemplaires  ص  signifie que l'arrêt est permis mais que la priorité est à la continuation.


قلى  ou bien dans certains exemplaires  ط  signifie que l'arrêt est prioritaire, mais que la continuation est permise.


.: .:  signifie que si l'on s'arrête à l'un des deux on ne s'arrête pas sur le deuxième.

  ذَلِكَ الْكِتَابُ لاَ رَيْبَ.: فِيهِ .: هُدى للْمُّتقِينً


مـ  signifie que l'arrêt est obligatoire à ce mot.


لا  signifie que l’arrêt est interdit à ce mot.


س "sakta" (silence) - il s'agit d'un petit silence au mot où le signe est présent. Le silence se caractérise par un petit arrêt sans reprendre sa respiration puis de poursuivre (obligatoirement) sa lecture juste après avoir marqué ce petit temps. Aussi il ne s'agit pas d'un arrêt en soit, mais il est important de le signaler ici.

 

Par tajwid.over-blog.com

-----

Notes:

[1] Oum salamah rapporte du Prophète -صلّى الله عليه وسلّم-  que lorsqu'il lisait [le Coran], il découpait sa lecture verset par verset :

 (بسْمِ اللهِ الرَّحْمنِ الرَّحِيمِ (1) الْحَمْدُ للّهِ رَبِّ الْعَالَمِينَ (2) الرَّحْمـنِ الرَّحِيمِ (3﴿

Abou Daoûd (4003), at-Tirmidhy (3177), Ahmed (27324), al-Hâkim dans le moustadrak (2910), ed-dâraqoutny (1204), el-bayhaqy (2479), abou ya3lâ dans son mousnad (7022) - ed-dâraqoutny dit dans son sounan (1/651) que la chaîne de transmission est authentique et que tous [les rapporteurs] sont de confiance. Authentifié également par el-Albâny dans irwâ el-ghalîl (2/60)*

* Voir la fatwa du cheikh Ferkous numéro 453 pour le takhrîj du hadith

[2] siffatou salâti en-nabiy - p84 notes en bas de page - ach-cheikh al-3allama Mohammed Nâsireddîne el-Albâny - éditions ma3ârif  

-----

tajwid.over-blog.com

Ce document est libre d'être copié et diffusé sous condition de citer la source du document.

 

-----

 

A lire aussi:

S’appliquer dans la récitation du Coran

Certaines rêgles de bienséances avant de lire le Coran

Les bienfaits de la lecture du Coran et de sa mémorisation


Repost 0
Published by tajwid.admin - dans tajwid & règles
commenter cet article
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 00:14

 

quran-copie-1

Il s’agit ici de deux faits relatifs au comportement de nos ancêtres pieux :

 

a) La récitation fréquente du Coran.

b) Pleurer en l’écoutant ou en le récitant par vénération et respect à Allah –te’ala-.

 

Le mois de Ramadan est le mois de la récitation du Coran :

 

Le musulman est donc appelé à multiplier sa lecture conformément à l’héritage de nos salafs qui portaient un grand intérêt au Livre d’Allah. L’archange Gabriel étudiait le Coran avec le Prophète -Sal Allahou 'aleyhi wa salam- pendant le mois de Ramadan.

 

Certain salafs clôturaient la récitation du Coran de la prière nocturne du mois de Ramadan tous les trois jours, d’autres tous les sept jours, d’autres tous les dix jours. Ils récitaient le Coran pendant la prière ou à d’autres moments.

 

Ach-Chafii récitait la totalité du Coran soixante fois pendant le mois de Ramadan, il le récitait en dehors des prières.

 

Azh-Zhahri s’abstenait de l’exégèse du Hadith et de la rencontre des oulémas pour se libérer exclusivement à la récitation du Coran pendant le mois de Ramadan.

 

Sofyan Ath-Thawri abandonnait toutes les formes de culte et se penchait sur la récitation du Coran pendant le mois béni.

 

Ibn Rajab dit : « Ce qui est interdit c’est de réciter le Coran en mois de trois jours en permanence, le temps préférable pour la récitation est celui du mois de Ramadan, en particulier les nuits durant lesquelles les gens anticipent la nuit du destin ; alors que le lieu préférable pour la récitation est Mekka pour les non-résidents ».

 

Pleurer en récitant le Coran :

 

Il n’était pas de la méthodologie des Salafs de réciter le Coran de la même manière que la lecture de poésie, c'est-à-dire sans contemplation ni réflexion. Les propos d’Allah –ta’ala- émouvaient et touchaient directement leurs cœurs.

 

Selon Al Boukhary, Abdoullah Ibn Masoud -radiAllahouan- rapporte : Le Messager d’Allah -Sal Allahou 'aleyhi wa salam- lui dit : « Récite-moi le Coran ». Je lui dis : « Pourrais-je te réciter le Coran et c’est à toi qu’Il a été révélé ». Il -Sal Allahou 'aleyhi wa salam- dit : « J’aime l’entendre des autres ». Je récitai la sourate des femmes (An-Nisa) et quand j’arrivai au verset qui dit :

 

[Comment seront-ils quand Nous ferons venir de chaque communauté un témoin, et que Nous te (Mohammed) ferons venir comme témoin contre ces gens-ci ? ] (4 :41)

 

Il -Sal Allahou 'aleyhi wa salam- dit : « Arrête » [Al Boukhary : 4582], je me tournai vers lui et constatai que ses yeux étaient plein de larmes.

 

Abou Hourayra -radiAllahouan- rapporte : Quand le verset qui dit

[ Quoi! Vous étonnez-vous de ce discours (le Coran)? Et vous [en]: riez et n'[en] pleurez point? ] (53 : 59,60)

fut révélé, les gens d’As-Souffa pleurèrent. Quand le Messager d’Allah -Sal Allahou 'aleyhi wa salam- apprit cela, il pleura aussi et nous nous trouvâmes en train de pleurer avec lui. Le Messager d’Allah -Sal Allahou 'aleyhi wa salam- dit : « Il n’ira pas en Enfer celui qui pleure par crainte d’Allah » (At-Tirmithi : 1633)

 

Ibn Omar lut une fois la sourate Al-Motaffifine jusqu’au verset :

[ Le jour où les gens se tiendront debout devant le Seigneur de l’Univers ] (83 :6)

et commença à pleurer, ne pouvant plu réciter les versets suivants.

 

Mouzahim Ibn Zafr dit : Sofiyan Ath-Thawri mena la prière du Magrib (coucher du soleil) et récita le Coran jusqu’au verset :

[ C’est Toi (Seul) que nous adorons, et c’est Toi (Seul) dont nous implorons secours ] (1 :5),

puis il pleura et ne put continuer la récitation ; il dut recommencer la sourate du début.

 

--------------------------------

Sources:

Titre :        Comportement des Salafs pendant le Mois de Ramadan

Auteur :     Daroussalam

Editions :   Daroussalam

Retranscription: Ibn Djelaz

http://www.rappel01.fr/article-s-appliquer-dans-la-recitation-du-coran-70455866.html

--------------------------------

tajwid.over-blog.com

Ce document est libre d'être copié et diffusé sous condition d'en citer les sources.

-----


A lire aussi:

L'application du tajwîd dans la lecture du Coran est-elle obligatoire?

 Remuer les lèvres lors de la lecture du Coran

Ecrire des annotations au crayon sur le Saint Coran

 


Repost 0
Published by tajwid.admin - dans tajwid & règles
commenter cet article
3 septembre 2010 5 03 /09 /septembre /2010 01:33

 

tajweed

 

بسم الله الرحمن الرحيم

 

A l'époque du Prophète صلى الله عليه وسلم il n'y avait nul besoin de théoriser le tajwid car il s'agissait de leur propre langue. Avec l'arrivée des non-arabophones dans la communauté, puis l'évolution de la langue et des dialectes chez les arabophones, il a fallu très vite définir les rêgles qui régissent la langue et la récitation du Coran.

La correction de la récitation ne doit se faire que par une personne qualifiée. Bien sûr on peut toujours apprendre seul les règles, à partir d'un livre, ou bien d'un site, en fonction de ses capacités, mais la correction et la récitation doit se faire par une oreille compétente.

Ainsi, il incombe à une personne souhaitant corriger sa récitation, de rechercher près de chez lui un professeur reconnu comme compétent et lui réciter ce qu'il souhaite corriger de sa récitation. De préférence il commencera par ce qui lui est fondamental pour sa pratique religieuse, et cherchera à corriger sourate El Fatiha, puis les sourates qu'il mémorise et récite dans la prière. La récitation de El Fatiha est un pilier de la prière, il faut donc purifier, en priorité, sa récitation de toute faute grave (ou lourde) dans El Fatiha. Si toutefois une personne ne peut pas trouver un professeur compétent, il essaiera, tant qu'il peut, de se corriger par l'écoute d'enregistrements audio (il existe des cours en français sur le web) et par l'écoute du Coran, de préférence avec ses frères plus avancés dans le domaine.

   
 

    -----------------------------------

tajwid.over-blog.com

Repost 0
Published by tajwid.admin - dans tajwid & règles
commenter cet article
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 23:48

afghani.jpg

  بسم الله الرحمن الرحيم


Cheikh 'ObeydAllah ibn 'ata el afghany est un savant du tajwid et des différentes lectures. Afghan d'origine, il est également saoudien de nationalité. Il est né en 1351 de l'Hégire dans la ville de Kûhistân (كوهستان) au nord de Kâbûl.

Il fut  l'un des professeurs les plus reconnu à Médine, à la mosquée du Prophète ( صلى الله عليه وسلم), ainsi que dans toute l'arabie, sa reconnaissance est mondiale - et unanime - en ce qui concerne les sciences du Coran. Beaucoup ont profité de sa science et pu obtenir des ijazas (le droit d'enseigner) par son aval.

Les commentaires du cheikh sont bien sûr en langue arabe, simples et pédagogiques. La plupart des commentaires pour chaque chapitre (ou bâb) ne dépassent pas les 25-30 minutes, ce qui rend l'écoute très concise.

Cliquer ici pour afficher le matn "el jazariya"


شرح المقدمة الجزرية للشيخ عبيد الله بن عطاء الأفغاني حفظه الله تعالى


01_تلاوة لسورة الفاتحة

02_قراءة لمتن الجزرية بصوت أيمن السويد

03_شرح مُقَدِّمَةُ المتن وتنبيهات عامة1

04_شرح مُقَدِّمَةُ المتن وتنبيهات عامة2

05_بَابُ مَخارج الحروف

06_بَابُ صِفَاتِ الحرُوفِ

07_بَابُ التَّجْوِيدِ

08_بَابٌ فِي ذِكْرِ بَعْضِ التَّنْبِيهَاتِ (الترقيق والتفخيم)

09_بَابُ الرَّاءَاتِ

10_بَابُ اللاَّمَاتِ، وَأَحْكَامٍ مُتَفَرِّقَةٍ

11_بَابُ الضَّادِ وَالظَّاءِ

12_بَابُ النُّونِ وَالميمِ المُشَدَّدَتَيْنِ وَالْمِيمِ السَّاكِنَةِ

13_بَابُ أَحْكَامِ النُّونِ السَّاكِنَةِ وَالتَّنْوِينِ

14_بَابُ المَدِّ والقصر

15_بَابُ مَعْرِفَةِ الْوَقْفِ وَالابتِداءِ

16_بَابُ المَقْطوعِ والمَوْصولِ

17_بَابُ التَّاءاتِ

18_بَابُ هَمْزِ الوَصْلِ

19_بَابُ الوَقْفِ عَلَى أَوَاخِرِ الْكَلمِ – الخَاتِمَةُ

20_حوار حول حرف الضاد مع بعض مشايخ الأزهر1(صوت رديء)

21_حوار حول حرف الضاد مع بعض مشايخ الأزهر2(صوت رديء)

22_حوار حول حرف الضاد مع بعض مشايخ الأزهر3(صوت رديء)


source: http://www.sahab.net/forums/showthread.php?t=363809

 

    -----------------------------------

tajwid.over-blog.com

Ce document est libre d'être copié et diffusé sous condition d'en citer les sources.

 

 


Repost 0
Published by tajwid.admin - dans tajwid & règles
commenter cet article